Semaine Sainte-Pâques : avril 2020

mot du Père David.pdf
Document Adobe Acrobat 79.6 KB

Histoire de la semaine sainte en dessins animés

Dimanche des rameaux

Jeudi saint

vendredi saint

dimanche de Pâques

Textes, coloriages, bricolages

activités
semaine sainte vers Päques activités.pdf
Document Adobe Acrobat 322.9 KB
Textes et images
images semaine sainte-converti.pdf
Document Adobe Acrobat 512.7 KB
prières
prières semaine sainte-converti.pdf
Document Adobe Acrobat 159.2 KB

Chantons

Feuille de chants
Chants pâques.pdf
Document Adobe Acrobat 76.9 KB
Par amour pour nous
20 Par amour pour nous.mp3
Fichier Audio MP3 3.1 MB
Je suis la vie
06 Je suis la vie !.wma
Format Vidéo Windows Media 2.8 MB
Je vais tracer sur moi un signe
Je_vais_tracer_sur_moi_un_beau_signe_de_
Fichier Audio MP3 2.2 MB

Actions année 2019-2020

la Toussaint.

célébration de rentrée.

 

Texte de Jean Vanier                    Accueillir quelqu’un, ce n’est pas le prendre pour l’étouffer ou le changer selon mes idées et ma façon de voir. Accueillir, c’est donner de l’espace à l’autre à l’intérieur de moi pour qu’il puisse m’apporter quelque chose, et par le fait même me transformer un peu.
L’accueil est une ouverture, une capacité et un désir d’évolution, de changement et de croissance. Si je crois que je sais tout et que je dois agir en seul maître, je n’accueille plus. Je n’admets pas que j’ai encore à grandir.

Dans l’accueil, il y a un élément d’inattendu. Je n’agis plus en maître, je reçois ce qui m’est donné. Recevoir quelqu’un pour prendre dans ses idées ce qui peut m’enrichir et le rejeter quand il me dérange, ce n’est pas l’accueil. Accueillir, c’est s’exposer à un risque. Il y a un élément d’insécurité.

La vie est risque. L’amour est risque. C’est en risquant qu’on devient vivant et aimant. Et le fruit de ce risque, c’est la fidélité de l’amour, la tendresse éprouvée, la célébration d’une alliance, d’une amitié et d’une confiance mutuelle.
Jésus dit : « Celui qui accueille un de ces petits enfants en mon nom m’accueille, et celui qui m’accueille, accueille celui qui m’a envoyé ». L’accueil est le chemin qui mène vers la libération du cœur, vers la vérité et vers Jésus. C’est le chemin vers une société renouvelée, fondée sur l’amour.

Diocèse de Vannes

 

Votre enfant entre dans un établissement d’enseignement catholique.

Quel cheminement chrétien peut-il suivre ?

 

 

En marche sur les chemins de la vie chrétienne
parcours.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

 

Des questions ? Des réponses

 

Le baptême

Est-il nécessaire d’être baptisé pour suivre l’éveil à la foi ou à la catéchèse ? NON 

Si l’enfant n’est pas baptisé, il peut recevoir le baptême, après avoir fait sa demande à la paroisse avec l’accord des deux parents.

Notre enfant a entre trois et sept ans peut-il être baptisé ?

Suivant les circonstances, il est proposé d’attendre qu’il ait fait une première démarche de foi dans le cadre de la catéchèse familiale afin de mieux comprendre.

Et à partir de sept ans ?

            Comme tout sacrement, la préparation au baptême en âge scolaire se vit en plusieurs étapes sur deux ans.

 

L’eucharistie

Faut-il être baptisé pour faire sa première communion ? OUI

            Il est également possible de recevoir le sacrement du baptême et de l’eucharistie à l’adolescence ou à l’âge adulte. Se renseigner à la paroisse.

 

La confirmation

Ce sacrement à la suite du baptême, est reçu à l’adolescence ou à l’âge adulte.

 

 

Et le caté dans tout cela ?

Dans notre diocèse, la catéchèse est assurée dans le cadre prévu de l’établissement d’enseignement catholique e lien avec la paroisse où sont préparés et célébrés les sacrements.