sur le site papapositive

 

articles "famille éducation"

FAMIL523_12-19-DossierSommeil.pdf
Document Adobe Acrobat 3.8 MB
FAMIL525_012-019-DossierPrecoce.pdf
Document Adobe Acrobat 4.0 MB
FAMIL528_012-019-DossierConcentration.pd
Document Adobe Acrobat 4.3 MB

« L’enfant est pour l’humanité à la fois un espoir et une promesse. En prenant soin de cet embryon comme de notre trésor le plus précieux, nous travaillerons à faire grandir l’humanité ! »

Maria Montessori

Pour aller plus loin.

Famille et éducation - janvier/février 2018
FAMIL520_12-19Montessori.pdf
Document Adobe Acrobat 510.2 KB

Juste quelques mots

 

Depuis le mois d’août 2016, je suis une formation à la pédagogie Montessori, proposée par la DDEC du Morbihan.

 

C’est une formation complète et exigeante, qui me permet de mettre en place des non pas des « ateliers autonomes d’inspiration Montessori » , qui se font habituellement en classe maternelle mais bien des activités, du travail selon le pédagogie et la philosophie de Maria Montessori.

Mais qu’est-ce que la Pédagogie Montessori ?

A travers les différentes ambiances de la classe, les multiples outils pensés, créés, étalonnés par cette femme médecin, l’enseignant  propose à chaque enfant, au moment où il en a besoin , un travail qui lui correspond.

L’enseignant change sa posture :  il n’est plus celui qui dirige les apprentissages pour toute une classe d’âge au même moment, mais il est un observateur qui propose le travail au moment adéquat.

Les enfants ont-ils tous parlé au même âge ? marché au même âge ? ….

Cette pédagogie appliquée au 3-6 ans, met l’accent sur l’autonomie, l’imitation, la répétition, la concentration.

Quel enfant n’a pas envie de faire comme les grands ? encore faut-il lui proposer un environnement sécurisant, du matériel adapté, et l’écouter « apprends moi à faire seul ».

La classe a été réaménagée être plus adaptée, plus accueillante, pour que chacun trouve ses repères.

Je suis heureuse de tout ce que je découvre, des richesses et des explosions de chaque enfant.

Grâce aux enfants, à Sandrine Desbarats (ASEM), à mes collègues, aux parents, nous avançons pour proposer un enseignement personnalisé, bienveillant et riche des différences de chacun.

 

La presse en parle...

"J'ai eu envie de faire classe différemment"

  « Il faut s'exercer soi-même à manipuler le matériel pour ensuite pouvoir bien le présenter aux enfants. » | 

 

Depuis 2016, dans la classe de maternelles de l'école Saint-Tudy, Valérie Guiho met en place la pédagogie Montessori. Rencontre.

Reportage

« Je suis comme une enfant émerveillée, c'est réjouissant de découvrir une autre face de son métier. » Assise sur une minuscule chaise de bois de sa classe de maternelle devant l'étagère « vie pratique » où sont soigneusement ordonnés de gauche à droite, « comme le sens de la lecture », flacons de verre pour apprendre à verser ou tissus pour apprendre à plier, Valérie Guiho raconte avec passion ses deux dernières années où elle a mis en place la pédagogie Montessori.

« J'enseigne depuis 1989 et depuis 1999 à Groix. Quand j'ai retrouvé les maternelles 

il y a quatre ans, j'ai eu envie de faire classe différemment. J'étais intéressée par la pédagogie Montessori. La direction diocésaine de l'enseignement catholique a proposé une formation et j'ai été sélectionnée ! Je n'imaginais pas jusqu'où ça allait me mener... »

À partir de la rentrée 2016, ses vacances et samedi matins furent donc consacrés à se former, apprendre à manipuler le matériel ou à observer d'autres classes. « C'est lourd, mais passionnant ! »

Un apprentissage, un objet

Car la pédagogie Montessori, dont le nom sonne aujourd'hui à la mode, ne se résume pas à un type de matériel et une liberté sans limites. « Il faut poser un cadre strict, et ensuite observer l'enfant vivre et faire sa propre expérience, manipuler les choses, répéter, recommencer... Avec Sandrine Desbarats, qui est une aide-maternelle formidable, nous sommes impressionnées ! Les enfants gagnent en autonomie mais aussi en bienveillance les uns vis-à-vis des autres. »

Vie pratique, langage, mathématiques, chaque étagère de la classe regorge d'objets pensés pour chaque moment de l'apprentissage. « Ici sur l'île, c'est une pédagogie particulièrement bien adaptée puisque les classes regroupent différents âges. Chacun des 22 enfants, qui ont entre 2 et 6 ans, apprend à son rythme. Parfois, je peux donner un même travail à des enfants d'âge différent, prêts chacun à ce moment-là. »

Pas une pédagogie miracle

« C'est la liste de fournitures de l'école entière qui change, sourit Anne-Gaëlle Robin, la directrice de l'école Saint-Tudy. Au fil des échanges et des discussions avec Valérie, nous proposons plus de manipulations et moins de fiches à remplir ! »

« Ce n'est pas une pédagogie miracle, c'est plutôt un cheminement, acquiesce cette dernière. C'est aussi apprendre à mieux regarder les enfants, donner plus d'importance au sensoriel, oser les laisser faire. On grandit en même temps que les enfants. »

 

Ouest France 13/06/2018